Des Valeurs :

Déficience, Incapacité, Handicap, Accessibilité

D’après la loi 2005-102 du 11 février 2005, il convient de préciser le sens de certains termes :

  • La déficience est une altération du fonctionnement d’un organe, quel qu’il soit. 
  • Liées à la déficience, l’incapacité est la réduction d’accomplir une tache.
  • Le handicap est la conséquence de l’inadaptation de l’environnement.
  • L’accessibilité – l’adaptation – permet de réduire le handicap.
  • Ainsi toute personne peut être handicapée selon son environnement qui peut se révéler inadapté.
  • Personnes âgées, handicapées intellectuelles, étrangères, en difficulté…

Intégration et Inclusion

Les modèles d’intégration partent du principe qu’une personne « différente » doit s’adapter à un système dit normal, laissant supposer qu’il y ait quelque chose à fixer, réparer chez l’individu.

La personne doit être accompagnée.

Le principe d’inclusion lui, tend à l’adaptation à la personne plutôt que l’inverse. Dans ce modèle, la diversité est la norme : Il n’y a plus de groupe de personnes avec ou sans handicap mais des besoins communs et individuels. Ce principe éthique remet donc en question l’aspect ségrégatif de nos systèmes d’intégration actuels et demande aux à tous de partager une ambition et volonté collective de s’adapter à la différence. A force d’adaptations, la personne peut faire seule, elle est autonome. 

Cette démarche participe à l’épanouissement de la personne concernée.
Elle a un impact éducatif fort sur son environnement et la société

Familles de handicap

  • Handicap intellectuel
  • Handicap auditif
  • Handicap visuel
  • Handicap moteur
  • Autisme et Troubles Envahissants du Développement
  • Maladie mentale
  • Pluri-handicap
  • Polyhandicap
  • Cérébro lésion
  • Maladies dégénératives
  • Troubles dys

Nous retiendrons que tout situation défavorable créé du handicap. Les adaptations pouvant alors le réduire.

Des objectifs : 

Dans une société où la performance et l’efficacité semblent primordiales, l’accès pour tous à ses droits, à la culture, au sport, à l’information, à une vie sentimentale… est bien souvent placé au second plan.
La commune affirme sa volonté de s’inscrire dans une dynamique d’inclusion.

Les orientations d’une politique d’accessibilité locale ont été définies :

  • Implication des concernés
  • Accessibilité physique des espaces communaux
  • Accessibilité des informations communales (FALC)
  • Sensibilisation au handicap des jeunes (Ecole, Collège)
  • Sensibilisation du grand public (Manifestations inclusives…)
  • Sensibilisation des associations locales, clubs sportifs, commerces et élus  en vue d’une démarche d’inclusion/intégration
  • Soutien aux aidants

Le « Facile à lire et à comprendre », est une méthode permettant une accessibilité des informations aux personnes ayant des difficultés pour lire (Personnes agées, handicapées intellectuelles, etrangeres…), dans tous les domaines de la vie. Les documents rédigés sous cette forme sont identifiables par le logo ci-dessus .                                                                                                    

Depuis des documents en facile à lire et à comprendre sont régulièrement publiés et concernent tous les domaines de la vie quotidienne comme la santé, la signalétique, le tourisme,…

Organisation :

Le travail de la commission Accessibilité s’articule autour de plusieurs temps de rencontre et d’échange dont la fréquence peut varier :

  • Réunions du copil de commission (Membres du Conseil Municipal)
  • Réunions de commission (4 fois par an – septembre, janvier, avril et juin)

Le travail de la commission Accessibilité sera articulé avec les travaux du CCAS et des autres commissions communales (Communication, Travaux, Enfance et seniors, Urbanisme et environnement, Culture, Sports…)

Partagez sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Aller au contenu principal